DES TEUFS SUR DES HERBAGES DESTINÉS AU BÉTAIL ? UNE FAUSSE BONNE IDÉE

5 juillet 2017 Publié par Samuel

DES TEUFS SUR DES HERBAGES DESTINÉS AU BÉTAIL ? UNE FAUSSE BONNE

IDÉE

 


Vous connaissez tous notre attachement à la défense des sound systems et notre soutien indéfectible quand il s’agit de saisies ou de procédures abusives.

Cependant, il y a un truc qui craint vraiment, c’est de poser sur des champs qui sont utilisés pour le pâturage des animaux sans demander l’autorisation du propriétaire du champ.

C’est très violent pour les éleveurs qui font le choix de faire paitre leur bétail en pleine nature plutôt que de les nourrir aux granulés et les garder enfermer en étable. À cette période de l’année, un champ d’herbe qui est piétiné ne repoussera pas avant l’automne prochain… et c’est autant d’herbe fraîche que les animaux n’auront pas, sans compter les petites choses qui restent après la fête, même quand c’est nettoyé, genre les bouchons de canette et les mégots qui sont un peu enterrées dans le sol et qui risquent de blesser les animaux quand ça ressort.

Certains disent « mais on a proposé une indemnisation au propriétaire après coup », dans les faits, ce n’est pas vraiment mieux car l’herbe fraîche, ça ne peut pas s’acheter et ça ne se remplace pas par du foin qu’il faut faire venir de loin, qui coute cher et qui donne un autre gout au lait pour ceux qui font du fromage etc.

Avec les sécheresses que nous connaissons depuis quelques années, les pâturages sont devenus une ressource rare et essentielle, surtout pour les petits agriculteurs qui n’ont pas les moyens de faire venir des tonnes de foins pendant l’été.

En plus, il faut être clair, ça donne une très mauvaise image de la teuf auprès des agriculteurs alors qu’on a besoin d’eux pour avoir des terrains. Ils sont comme nous, ils parlent entre eux et le fait de savoir qu’un de leur collègue s’est fait piétiner son champ, ça les rends encore plus hostiles aux teufs.

Si vous repérez un champs qui semble bien pour faire une teuf, qui est à l’écart des habitations et bien desservi, essayez plutôt de prendre contact avec le propriétaire et proposez lui un billet AVANT de faire la teuf, ça se passera toujours mieux. Et si celui que vous visez n’est pas dispo, ils sauront vous indiquer un autre lieu ou un collègue à eux.

Si c’est impossible d’obtenir une autorisation ou que vous perdez votre terrain au dernier moment, préférez les friches, les zones inexploitées ou les terrains qui appartiennent à des mairies, des administrations, des grosses entreprises ou de gros propriétaires qui ont du terrain à ne plus savoir qu’en faire et qui n’auront pas de préjudice de votre passage.

Quand vous faites vos repérages pour un site, évitez ceux ou vous voyez de l’herbe bien verte et de hauteur moyenne, cela veut dire qu’ils sont entretenus, et donc utilisés pour de la pâture. Si vous ne savez pas reconnaitre ça au premier coup d’œil, demandez à vos potes qui sont du métier.

La fête libre prône le respect de l’autre, ça passe aussi par le respect des terrains qui nous accueillent et des gens qui travaillent sur ces espaces naturels.

Classés dans :

Cet article a été écrit par Samuel