Vous êtes concernés par la culture free party, vous la connaissez bien et vous avez envie de vous engager pour la soutenir et défendre les sound systems ? Nous avons besoin de vous !correspondant

Qu’est-ce que les « Correspondants de la fête libre » ?

L’idée est d’avoir dans chaque région française des personnes qui puissent relayer de l’information, être à l’écoute des sound systems, répondre à leurs questions quand ils en ont et les aider en cas de besoin.

Besoin d’un conseil au niveau légal sur une organisation de soirée ? Des interrogations pour savoir comment monter un dossier de déclaration ou défendre un projet qui était pourtant bouclé depuis longtemps ? Les correspondants seront à la disposition des sound systems pour répondre à leurs questions et leur donner les infos nécessaires pour aider à ce que leurs projets se passent au mieux.

En contact avec le bureau à Toulouse, ils pourront aussi faire remonter l’info en cas de saisie pour déclencher le soutien du Fond d’Aide Juridique aux Sound System et l’avocat de l’association.

Qui  peut devenir « Correspondant de la fête libre » ?

C’est une mission bénévole. Nous cherchons une personne par région française (au sens actuel du terme) ALSACE, AQUITAINE, AUVERGNE, BASSE-NORMANDIE, BOURGOGNE, BRETAGNE, CENTRE, CHAMPAGNE-ARDENNE, CORSE, FRANCHE-COMTE, HAUTE-NORMANDIE, ILE-DE-FRANCE, LANGUEDOC-ROUSSILLON, LIMOUSIN, LORRAINE, MIDI-PYRENEES, NORD-PAS-DE-CALAIS, PAYS DE LA LOIRE, PICARDIE, POITOU-CHARENTES, PROVENCE-ALPES-COTE D’AZUR, RHONE-ALPES.

Nous cherchons des gens qui :

  • Connaissent la scène free party et les sound systems de leur région
  • Connaissent un peu la loi concernant les free parties et sont motivés pour se former
  • Sont disponibles pour s’investir dans une activité associative solidaire
  • Sont sérieux et constants. Les correspondants doivent rester au moins un an en place.
  • Utilisent régulièrement les mails ET Facebook
  • Sont autonomes et peuvent se déplacer
  • Sont ok pour assister à un week-end de formation en janvier prochain et plus généralement à se former et à consulter la doc et les infos fournies par l’association pour pouvoir répondre de la meilleure façon aux questions qui leur seront posées par les sons.
  • Disposent d’un numéro de téléphone portable et sont joignables facilement (ou peuvent rappeler si on leur laisse des messages)
  • Savent respecter la confidentialité des échanges et des informations.
  • Souhaitent devenir adhérents de l’association Freeform.

Comment faire pour participer à ce projet ?

Allez sur cette page et remplissez le formulaire en ligne.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.